Le Cloud, la synchronisation, le réseau distant ? Beaucoup trop prise de tête, je décrypte !

  • Première question, le cloud, ça signifie nuage ? Allô, faut être perché…

Alors, après avoir recherché quelques informations, ce n’est pas si bizarre. Le nuage est le symbole des amas/paquets de données stockées ailleurs que sur l’ordinateur. Et, important, le principe est d’y accéder au travers d’un réseau, souvent notre cher Internet ! En fait, le cloud, c’est un monde à part entière, juste au-dessus de nos têtes.

Revenons à nos moutons favoris, les nouvelles technologies : les logiciels de gestion de cabinet libéral fonctionnant « en mode SaaS » (« Software as a Service »), c’est-à-dire sur le principe du cloud, sont accessibles dès lors qu’il y a une connexion internet…sinon RIEN !

Pas de bras pas de chocolat, pas d’internet pas de navigateur…

 

  • Deuxième question, la synchro, la synchro, toujours la synchro. On m’en fait tout un fromage mais rien de compliqué !

Amis lecteurs, retenez que la synchronisation est le processus qui vise à faire correspondre un contenu entre 2 sources de données différentes.

Si on schématise : si j’ajoute ou modifie ou même si je supprime un fichier à l’endroit A, la synchronisation ajoutera, modifiera ou supprimera le même fichier à l’endroit B. Les 2 endroits A et B sont jumeaux au final !

Prenons les logiciels de gestion de cabinet : travailler avec la synchronisation implique une bonne connexion internet et un temps de latence/un délai/de la patience pour que les données puissent avoir le temps de passer de A à B. Vous comprenez ?

 

  • Troisième et dernière question que je me suis posée, le réseau distant. Hum…qu’est-ce que c‘est encore ?

J’ai compris qu’ici, nous parlons mobilité en réalité ! Parce que si l’on n’est pas sédentaire, on est nomade, on est mobile. Dans ce cas, on veut accéder à ses données à partir de n’importe quel appareil, quel que soit le lieu. Et ça, confrères et consœurs expérimentés, ça passe par du réseau distant !

L’idée est simple, si l’ensemble de mes données pouvaient marcher, elles se dirigeraient toutes simultanément vers le même endroit, le même oasis, peu importe de quel appareil je les envoie et chacune porterait une combinaison sécurisée. Mais attention, THE combinaison, plus épaisse que celle des CRS presque, j’vous jure ! La sécu avant tout !

Pour les logiciels de gestion, la sécu c’est Sésam-Vitale et il est obligatoire de passer un agrément, l’agrément Addendum 7 version 1.40. Rappelez-vous de ce petit « 1.40 », il est petit certes mais tellement rare et important. Sans ça, pas de réseau distant !

Imageons, mon oasis c’est ma base de données, le lieu où l’ensemble de mon travail sera stocké : 1 lieu, donc 1 centre d’échanges et forcément 1 gestionnaire/interlocuteur. Je m’explique, si je travaille dans un cabinet avec 3 copains supers kinés. Numéro 1 travaille aujourd’hui au cabinet pour recevoir les minis patients, Numéro bis exerce chez monsieur Jacques et moi je décide de rester travailler dans ma chambre. L’oasis est au cabinet, pas de problème !

Nous pouvons travailler, échanger, partager sans soucis à distance, simultanément et surtout en direct. Et ouais, on est connecté à l’oasis ! Ce qui fait que, si j’ajoute un rendez-vous par exemple, mes copains le verront instantanément sur tous leurs appareils, ok ?

C’est ça le réel avantage du réseau distant : pas un nuage et pas de synchro à l’horizon !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *